8 remèdes de grand-mère contre les (mauvaises) odeurs intimes

Les filles, on est entre nous, alors on va parler d’un sujet souvent tabou. On a toutes connu ce genre de situation gênante. Vous vous sentez mal à l’aise pendant votre réunion, faites tout pour aller aux toilettes aussi souvent que possible, mais rien n’y fait. Vous avez l’impression que tout le monde peut sentir votre odeur intime, surtout à une période du mois.

Alors quoi, vous êtes condamnée à vous retirer de la société, pour éviter de vous sentir de trop ? Pas question ! Mamie vous donne ses remèdes contre les odeurs intimes. Un vent de fraîcheur va souffler !

Comprendre d’où viennent les odeurs intimes

Pour lutter contre un ennemi, il faut le connaître. Ici, ce sont les mauvaises odeurs intimes, qui peuvent parfois vous incommoder. Ce n’est pas une maladie, sauf exception. En effet, nous avons toutes une flore bactérienne naturelle au niveau de la sphère génitale. C’est une population de bactéries “amies”, qui vivent dans ce milieu et sont un peu les gardiennes des muqueuses, contre les envahisseurs indésirables.

Avoir des pertes vaginales, c’est normal. Mais quand elles sont abondantes ou sentent très fort, comme le poisson, ça l’est moins. Il faut bien sûr d’abord écarter une cause pathologique avec votre médecin. Cela peut être dû à un déséquilibre hormonal. Mais de façon générale, il y a plusieurs façons de lutter contre.

Les deux principales causes sont :

Les deux favorisent une prolifération bactérienne désordonnée, responsables des odeurs.

1. Utiliser du vinaigre de pomme, ou vinaigre de cidre

Cet ingrédient qu’on a (quasiment) toutes dans nos placards a des propriétés très intéressantes pour lutter contre les odeurs intimes désagréables. Le vinaigre de pomme est purifiant et antifongique, il permet donc d’éviter les infections causées par des champignons. Si vous avez une baignoire, vous allez pouvoir prendre un bain tiède dans lequel vous aurez ajouté une à deux tasses de vinaigre de cidre. Prélassez-vous au moins 20 minutes, vous l’avez mérité !

Et surtout, à la fin, prenez le temps de bien vous rincer, puis de vous sécher. Un environnement trop humide risquerait de tout gâcher et de déranger vos bonnes petites bactéries.

2. Appliquer du yaourt nature

Ce remède de grand-mère vous intrigue ? Pourtant il s’agit de tirer parti des bienfaits du yaourt, riche en probiotiques. Ce sont d’autres micro-organismes “amis”, les lactobacilles, qui ressemblent à ceux qui cohabitent dans votre vagin. Ils permettent de conserver, voire rétablir, l’équilibre de la flore qui peuple la zone intime. Vous êtes la propriétaire d’un petit domaine habité par plein de locataires. Prenez-en soin, ils vous le rendront bien !

Appliquez le yaourt directement au niveau du vagin, sans rentrer dedans. Vous pouvez faire ceci 1 à 2 fois par semaine, comme une petite routine. En laissant agir 20 à 30 minutes, cela vous laisse le temps d’ouvrir ce bouquin que vous n’arrêtez pas de délaisser par manque de temps. C’est votre moment, profitez-en ! Ensuite, rincez et séchez la zone avant de vous rhabiller.

3. Consommer des probiotiques pour aider la flore vaginale

Une autre façon de se faire aider par les atouts des probiotiques, c’est de les manger, pardi ! Il y a le yaourt, bien sûr, mais aussi le kéfir, ou le kombucha. Ce sont des boissons fermentées qui grouillent de probiotiques. Une vraie armée prête à protéger et défendre ton territoire intime !

4. Préparer des infusions de plantes

Ici, on ne va pas les boire, mais utiliser les hydrolats ainsi préparés en application locale. Comme remède de grand-mère contre les odeurs intimes, on ne fait pas mieux ! Parmi les plantes stars de cette potion, il y a la sauge, la camomille ou bien le thym. Elles sont réputées pour leurs vertus assainissantes et apaisantes, c’est donc l’idéal pour calmer votre inconfort. Un peu comme si vous donniez à boire et à manger de bonnes choses à vos bactéries !

Laissez juste infuser une tasse de la plante de votre choix dans 1 L d’eau bouillante. Par prudence, faites un test sur votre poignet, avant d’asperger l’entrée du vagin avec un spray d’hydrolat. Et pour les plus motivées, vous pouvez aussi carrément mettre en contact toute la zone vaginale avec le mélange tiédi.

5. Boire du thé vert

Le thé vert est composé entre autres de catéchines. C’est une molécule très polyvalente qui remplit à merveille plusieurs missions de protection de l’organisme. Ainsi, elle est excellente pour lutter contre les mécanismes d’oxydation, mais aussi les champignons et les bactéries. C’est donc très intéressant si vous avez des problèmes d’odeurs intimes.

6. Consommer des aliments antifongiques

La solution de grand-mère suivante est assez évidente. Favorisez les aliments qui luttent contre les champignons, puisque ce sont eux qui causent les mycoses, et les mauvaises odeurs associées !

Certains d’entre eux sont faciles à intégrer dans toutes sortes de plats pour les twister et les assaisonner. Se faire du bien, tout en se faisant plaisir autour d’un bon petit plat, mais qu’attendez-vous ? Allez hop, aux fourneaux ! Oignons, curcuma, gingembre, ou vinaigre de pomme sont vos amis, le temps de réguler vos petits soucis, et plus si affinités !

7. Bien choisir ses sous-vêtements

Un autre moyen d’éviter les odeurs intimes trop fortes, est de ne pas donner aux mauvaises bactéries l’occasion de se développer. Ainsi, préférez les sous-vêtements en matières naturelles comme le coton, pour éviter la transpiration excessive. Heureusement, il y en a de très jolis ! De quoi se faire tout de même plaisir, en prenant soin de sa zone intime. De même, attention aux vêtements très serrés qui peuvent faire transpirer au niveau de la culotte, matière naturelle ou pas !

8. Utiliser un savon intime à pH neutre pour limiter les odeurs intimes

Les savons pour l’hygiène intime ne sont pas une lubie des “marketeux”. Il y a un intérêt à les utiliser car leur pH est étudié pour respecter la flore vaginale. Si elle n’est pas bousculée par des produits trop agressifs, parfumés ou au pH trop basique, tout ira bien. Sinon, des bactéries vont disparaître et c’est là que d’autres, moins fréquentables, vont en profiter. Comme le disait Aristote : « La nature a horreur du vide » !

Pour finir

Le meilleur moyen d’agir contre les odeurs intimes est d’être attentive aux changements qui peuvent intervenir. Couleur des pertes, odeur qui change, irritations… Plusieurs signes peuvent vous alerter, et s’ils durent, ne tardez pas à consulter. Mais grâce à nos astuces de grand-mère, vous voilà parée, pour éviter à votre flore vaginale d’être envahie par des colocataires indésirables responsables de désagréments intimes.

Dernières astuces

7 trucs et astuces pour bien ranger son bois de chauffage

Vous êtes novice concernant le séchage, le stockage et...

Astuces pour bien consommer la Deglet Nour, la reine des dattes

La Deglet Nour, souvent surnommée la "reine des dattes",...

Croûtes du Cuir Chevelu : nos 7 (Super) Remèdes de Grand-mère

Elles ne sont pas esthétiques, elles sont irritantes, désagréables...

S'inscrire
S'inscire

Rejoignez notre Newsletter

Les derniers articles contenant nos astuces et remèdes de Grand-Mères naturels et efficace directement dans votre boite mail!
close-link